« Le Nogentais », du Beau et du Bon!

Chers lecteurs, c’est avec plaisir que nous vous présentons l’une de nos dernières réalisations : le restaurant LE NOGENTAIS, Situé à Nogent Sur Marne dans le 94, ce restaurant de cuisine traditionnelle s’est offert un nouveau visage en ce début d’année, avec la création d’une nouvelle communication que nous retrouvons dans cette belle enseigne !

    

Le Nogentais avant

Le Chef de cet établissement, dans tous les sens du terme, Monsieur Emmanuel Resneau, nous a missionné pour son nouveau concept, avec comme objectif de valoriser sa devanture en lui apportant de la modernité et aussi une forte visibilité. Effectivement, le restaurant, bien qu’idéalement placé dans le cœur de la ville de Nogent Sur Marne, est néanmoins installé sur une place qui l’éloigne de la rue commerçante principale, ce qui affaiblie sa visibilité depuis la rue.

    

Le Nogentais après

Notre premier axe de travail a été de réfléchir à la technicité que nous allions utiliser pour répondre aux besoins du restaurant, tout en respectant fidèlement le nouveau logo. Il semblait évident dans ce concept, que l’ensemble des éléments du logo devait être mis en valeur par de l’éclairage, direct qui plus est, afin de répondre au besoin de visibilité. Pour ce faire, la création d’un bandeau aluminium thermo laqué avec la face ajourée pour la création des parties lumineuses était une première réponse, mais jusqu’ici, rien d’original. Notre réflexion s’est donc ensuite portée sur la manière de réaliser les textes lumineux, avec une volonté de donner l’aspect qualitatif correspondant aux produits que propose le restaurant. Le texte « LE NOGENTAIS » a été réalisé en PMMA rouge de 30 mm d’épaisseur, spécialement conçu pour un éclairage LED et le texte « RESTAURANT », avec une contre-face en PMMA blanc également spécial LED.                                                  

Ce jeu de contraste d’épaisseur et de couleur a été la « contrainte » technique du projet, car nous voulions absolument pouvoir éclairer le texte en rouge avec des modules LED rouge, permettant ainsi un gain d’environ 20 % de luminescence par rapport à l’utilisation de modules LED blanc. Il faut effectivement savoir que la LED blanche est un prisme multi-couleurs. Certaines couleurs ne se diffusent pas au travers d’autres couleurs, ce qui entraîne une déperdition de l’éclairage si la surface éclairée n’est pas blanche. C’est pour cela que nous avons réalisé à l’intérieur du caisson, des boîtiers isolant le flux lumineux rouge du flux lumineux blanc.

En complément de notre belle enseigne, et toujours dans l’optique d’apporter encore plus de visibilité à l’établissement, nous avons réalisé une rampe lumineuse en aluminium laqué, avec une face en PMMA rouge diffusante dans laquelle nous avons installé des modules LED rouge adéquat.

    

Ces réalisations originales sont le résultat de la volonté affirmée d’Emmanuel et de sa femme Frédérique, de mettre en valeur les produits de qualité qu’ils servent au quotidien. Une volonté qui vous pouvez me croire, se retrouve dans les assiettes et dans l’atmosphère du restaurant.                                               

    

 

 

 

 

 

Je finirais donc en disant en grand merci à Emmanuel et Frédérique pour leur confiance et leur gentillesse depuis le début de notre collaboration, et aussi pour ce merveilleux repas que j’ai eu la chance de déguster grâce à eux.

A bientôt !

via Exosigns http://ift.tt/2jgM31w

Standard

Made in China

Dans cet article, j’aimerais partager avec vous les impressions de mon voyage en Chine, fait en décembre dernier.

Organisé par notre partenaire, fournisseur de produit d’éclairage LED, me voila embarqué avec une vingtaine de confrères à l’autre bout du monde, direction Guangzhou.

Paris – Guangzhou

Au programme, visite d’un fabricant de spots, de modules LED et d’enseignes.

Première sensation en arrivant : Guangzhou, 5ème ville chinoise, est peuplée de 22 millions d’habitants… Rien que ça ! Cette région de Canton est la capitale mondiale de l’éclairage LED, alors on se sent tout petit.

Tour de Guangzhou, hauteur : 600m, toute en LED.

Nous avons été extrêmement bien reçu par toute l’équipe commerciale et marketing de notre hôte, le fabricant de modules LED. L’équipe fut exclusivement composée de femmes. En Chine, il est de coutume d’accueillir les invités avec des cadeaux et des surprises, mais ce n’est pas que du business – c’est une tradition.

Alors bien entendu, quand on se promène de nuit en centre ville avec 20 enseignistes il faut être très méfiant, ils marchent la tête en l’air et sur les pieds des passants…

Puis vinrent les visites des unités de productions. Là-bas tout semble possible. Les usines poussent comme des champignons. Selon la coutume chinoise, nous sommes reçus en fanfare, avec des visites très bien organisées et très intéressantes. Bien entendu, nous n’avons visité que des unités de productions de qualité : il s’agit des fabricants de produits au catalogue de notre partenaire ou d’un enseigniste moyen qui représente …60 millions de dollars de CA. Soit trois fois celui des plus gros enseignistes français ! Les ouvriers y travaillent dans d’excellentes conditions. Salle de repos, photos de séminaires au murs… on est bien dans une industrie florissante. Par contre, la durée de travail est de 72h par semaine… Et le prix des matières premières est très différent : l’inox est au prix de l’acier alors l’aluminium est absent des chaînes de productions. Et bien sur l’outillage est adapté. Découpe et soudure laser, soudure à l’étain… Le gros outillage est Allemand ou Japonais …

Le gros du marché mondial de la LED provient de cette région.

Il faut comprendre que chaque composant d’un module LED est fabriqué dans une usine différente. Dans chaque composant on peut trouver le meilleur comme pire. Le point de départ de la confection d’une chaîne de module est sa conception. Chaque composant est minutieusement sélectionné par l’assembleur. Le prix d’un PCB (le circuit imprimé) peut varier de 1 à 23… Ensuite, afin de garantir la qualité du produit, les modules subissent une batterie de tests à l’humidité, la chaleur, les vibrations… Des tests de luminosité et de photochromie pour assurer une teinte de blanc et un IRC (Indice de Rendement des Couleurs) de qualité. Tout est une question de tolérance. Aujourd’hui, la plupart des modules sont préconisés pour une durabilité de 50000 h de fonctionnement mais peu de distributeurs évoquent les indices de longévité du flux lumineux. Notre partenaire s’engage à conserver 70% du flux lumineux à 50000h de durée de vie (Indice L70), en quoi il est un des seuls du marché français. Une fois le module assemblé, il est acheté par nos distributeurs français puis distribué chez les enseignistes.

Aujourd’hui, j’estime que plus de la moitié du marché français du module LED présente une qualité insuffisante. Pourtant, les bons existent ! Ce voyage a renforcé nos liens avec notre partenaire. Ma responsabilité est justement de sélectionner avec minutie ce distributeur qui va établir ce cahier des charges qui engendre un sourcing sans tolérance, des assemblages optimum, des tests à la hauteur des pires conditions de vieillissement pour un résultat durable. Exo Signs est garant de la durabilité de ses produits, tant dans les composantes de l’éclairage que dans les matières plastiques ou dans la conception des assemblages… Nous ne vendons jamais un produit que nous n’avons pas testé.

Un conseil : dans ce monde de comparaison, n’achetez jamais vos enseignes sans cahier des charges. Nous, qui sommes des professionnels, dépensons beaucoup d’énergie pour ne pas nous perdre dans cette jungle technologique alors vous, qui ne l’êtes pas…

Pour terminer notre séjour , nous avons fait une escale à Hong Kong.

Hong Kong

Alors là j’ai pris une claque…

Je m’attendais a une grosse pomme asiatique. J’ai découvert un contraste extraordinaire entre la nature et ville. Seulement 1/4 de l’île est urbanisé et ça la rend exceptionnelle. Bien entendue on ressent une économie puissante… les boutiques de luxe se succèdent à l’infini et les voitures d’exception font la queue devant.

Entre les façades des boutiques et celles des buildings, on en a pris plein la vue. On y assiste à un show permanent de son et lumière. Les concepteurs arrivent à connecter les systèmes de gestion des éclairages des façades pour animer le show. Mélangez la technologie et l’argent et obtenez ce qui n’existe nulle part ailleurs…

.

La richesse de l’endroit est incroyable. On peut visiter des lieux de culte ou l’on vénère trois religions différentes au même endroit ou faire 15 min de voiture pour se prélasser sur une plage du Pacifique… Et on peut également tomber sur des équipements de construction qui font froid dans le dos… mais qui semblent toutefois bien remplir leur rôle.

Échafaudage en bambou

Et voila, je suis rentré avec des idées plein la tète. Cela a renforcé la confiance que j’ai dans mon partenaire qui me sélectionne les meilleurs produits du marché afin que je puisse vous concevoir des enseignes efficaces et durables.

Un grand merci à Yaki.

via Exosigns http://ift.tt/2jX01Y2

Standard

Bonne année 2017 !

En ce début d’année, la société Exo Signs a pris un nouveau tournant.

En effet, son fondateur Fabrice Gréhan a pris sa retraite au 31 décembre 2016. Nous avons dignement fêté son départ. Collaborateurs et conjoints se sont réunis sur une péniche pour un grand tour sur la Seine.

   

Nous avons pu ainsi offrir à Fabrice une merveilleuse soirée – la surprise avait été préparée en cachette depuis des semaines.

 

 

 

 

 

 

 

Parmi les gentilles attentions (dont une vidéo de ses plus proches partenaires et clients), une nous tenait particulièrement à cœur : la palme d’or du meilleur patron. Conçue par notre Bureau d’ Etudes, fabriquée dans nos ateliers, la pièce unique a été dédicacée par l’ensemble des salariés.

 

 

 

 

 

 

 

Morgan et Cyril Gréhan sont désormais aux commandes de la société fondée par leur père. Ils sont prêts et fiers d’assumer cette tâche, sous le regard bienveillant de Fabrice qui ne sera jamais très loin.

Ce moment de partage et d’émotion a clôturé une année riche en beaux projets : la nouvelle signalétique du Forum des Halles, celle du Carrousel du Louvre, le déploiement des nouvelles enseignes Engie, la mise aux normes handicapés des escaliers des agences Société Générale  etc… Bref, beaucoup de belles réalisations. Et l’année 2017 s’annonce tout aussi riche !

Pour faire face aux nouveaux défis, l’équipe d’Exo Signs s’est renforcée avec l’arrivée de deux chargés d’affaires : Romain Blahyj et Cédric Souchet. Ils auront pour mission d’épauler notre directeur général dans la préparation et le suivi des chantiers. De quoi permettre à Cyril de consacrer plus de temps à ses clients. En complément de cette démarche, nous avons repensé l’organisation de nos locaux. De nouveaux postes et bureaux tous neufs ont été installés et chacun a pu prendre la mesure de son nouvel espace de travail.

Bureau Exo Signs

 

 

 

 

 

 

2017 s’annonce donc comme l’année de la continuité dans le changement. Exo Signs reste fidèle aux valeurs qui la portent depuis ses débuts et continuera à proposer à ses clients un travail soigné et un service de qualité, avec la recherche de solutions comme cœur de son engagement au quotidien.

Nous souhaitons à Fabrice une belle retraite auprès de sa femme et de sa famille. Et à vous, que l’année 2017 soit remplie de grands et petits moments de bonheur, qu’elle vous apporte la santé et la joie.

L’équipe d’Exo Signs

via Exosigns http://ift.tt/2iLOXtv

Standard